Les Trois Livres de l’Univers

Publié dans L'Univers

Introduction

Avez-vous admiré le ciel de minuit dans un désert ou au-dessus d’un océan par un temps limpide sans clair de lune ? Avez-vous tenté de compter les étoiles, de suivre des étoiles filantes, de tracer à l’œil les contours de la voie lactée ou pénétré par la pensée dans la profondeur des ténèbres dans une direction, puis dans une autre ? Avez-vous un soir de pleine lune questionné la lune si elle ne se fatigue pas de tourner depuis des milliards d’années autour de la terre et du soleil, la face tournée vers nous?

Avez-vous osé lire un jour quelques passages du Coran en Arabe ou traduit, qui parlent des cieux, de la terre, des étoiles, du soleil, de la lune, de la naissance de notre monde et de sa disparition ?

Avez-vous enfin lu le livre de Stephan W. Hawking titré : "Une brève histoire du temps du Big-bang aux Trous Noirs" ? L’avez-vous médité en pensant à votre petit être et à votre univers, en toute humilité ?

Si vous n’avez rien fait de tout cela ou si vous ne l’avez fait qu’en partie, car vous avez passé toute votre vie cloisonné entre des murs ou verrouillé dans le wagon de votre train quotidien, qui roule à travers vos jours et vos nuits, avec une telle vitesse, que vous n’arrivez ni à l’arrêter dans une gare nocturne, ni à descendre en marche, par un temps où il pleut sur vous des ennuis diluviens.

Mais si vous acceptez que je vous tienne compagnie le temps d’une lecture sereine, je vais vous aider à faire tout cela et à retrouver vos dimensions humaines géantes, dans un univers infiniment gigantesque.

En lisant ce livre de grande valeur : « Une brève histoire du temps Du Big Bang au Trous Noirs », j’avais nettement l’impression de lire en fait, trois livres à la fois : Celui de S. Hawking que je commente, le Livre d’Allah dont vous avez certainement entendu parler qui s’appelle le Noble Coran, et le livre du Ciel, que vous pourrez admirer dès ce soir. Vous verrez que cette triple lecture est passionnante.

L’objectif de cet essai est de permettre à tout profane qui ne connaît ni l’un ni l’autre de ces livres d’en faire connaissance. Je vais donc parcourir les passages clés de l’ouvrage de Hawking et citer les Versets du Coran qui s’y rapportent. Vous verrez alors comment la science moderne peut se rapprocher d’un Livre qui a été édité il y a quatorze siècles et l’expliquer tel qu’Allah l’avait énoncé :

« Nous allons leur montrer nos merveilles dans les horizons et dans leurs êtres jusqu’à ce qui leur apparaisse clairement que (le Coran) est bien la vérité » (S41-V53). [1]

Le miracle coranique ne s’est pas arrêté à cette déclaration ; il avait prédit plus que cela :

 

N.B : pour vous faciliter encore plus la lecture, j’ai résumé dans un tableau récapitulatif à la fin de ce document, les Versets les plus significatifs, avec une colonne pour les mots-clés qui vous aideront à la recherche. Les Versets portent le même numéro de référence [X], dans le texte et dans le tableau.

« (Et) les mécréants n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient soudés et que nous les avions fait éclater ? Et que nous avions créé tout être vivant à partir de l’eau. Ne croient-ils donc pas ? » (S21-V30) [2]

Quatorze siècles après cette annonce, ce sont effectivement ceux qui ne croient pas à l’Islam qui ont vu que les cieux et la terre étaient soudés à la création et que la jonction avait éclaté !

Evidemment, l’ouvrage de W. Hawking s’appuie sur de nombreuses théories non encore vérifiées par l’expérience ; certaines ne pourront d’ailleurs jamais l’être.

Le Message coranique par contre, n’est que vérité ; il émane du Créateur des horizons et de nos êtres. Sans le vouloir, les scientifiques de nos jours, Hawking inclus, ont prouvé qu’il est impossible que le Coran eusse été écrit par un homme aussi génial soit-il, du temps du Messager Mohammed (pbAsl). Il ne pouvait donc être que l’œuvre de l’Intelligence Suprême que Dieu définit dans le Coran, comme étant :

« La Lumière des cieux et de la Terre ». S24-V35) [3]

Il me faut préciser d’emblée que pour un lecteur profane, le Coran se répète sans cesse ; en fait, les Versets qui semblent une redite, ne sont que des variantes où l’on découvre toujours un plus, qui nous apprend un nouvel aspect que les autres Versets ne mentionnent pas.

Sans tarder, voyons ce que disent Hawking et le Coran, à propos du Ciel, de la Terre et du Temps.

Le Ciel la terre et le temps

 

P21- 1687 : Newton publia ″Pilosophiae Naturalis Principia Mathematica″ ; Le Coran était alors âgé de 11 siècles.

P23- Dans le climat général de la pensée précédant le XXe siècle, personne n’a suggéré que l’Univers pourrait se dilater ou se contracter.

Le Coran pour sa part avait dit bien avant :

« Et le ciel nous l’avons bâti d’une main forte et nous sommes en train de l’étendre sans cesse et avec détermination. (S51-V47 » [4]

Les musulmans qui avaient reçu le Coran en l’an 700, y croyaient sans saisir au juste le sens de cette extension. Le livre de Monsieur Hawking et les découvertes de la science moderne nous permettent maintenant de le comprendre. Dans le même ordre d’idée, le Coran avait donné des indications précieuses sur la construction du ciel ; mais les musulmans n’ont saisi leurs véritables significations qu’à la lumière des sciences de nos jours. On peut citer par exemple :

« C’est Lui qui a fait de la terre un tapis pour vous, et du ciel une bâtisse ». (S2-V22) [5]

« Et Il retient le ciel pour qu’il ne tombe sur la terre, si ce n’est sur sa permission ». (S22-V65) [6]

« C’est bien Allah qui retient les cieux afin qu’ils ne disparaissent ». (S35-V41).[7]

« Et nous avons bâti au-dessus de vous, sept (cieux) très solides, et avons créé un cierge fortement radiant ». (S78-V12) [8]

Il s’agit donc bien d’une construction forte, avec des supports solides.

P26- 1929 Edwin Hubble observa la fuite des galaxies lointaines ; il y a donc extension à partir d’un point de départ origine de l’Univers.

« Dis (leur) : "vous ne cessez de blasphémer face à Celui qui a créé la terre en deux jours, et vous lui associez des égaux, (alors) que c’est Lui le Seigneur des Univers. Puis Il plaça par-dessus (la terre) des stabilisateurs (montagnes), Il la bénit et pourvut sa nourriture en quatre jours ; (cette nourriture) est également disponible pour tous ceux qui vont à sa recherche. Après quoi, Il se dressa devant le ciel alors qu’il était fumée, et lui dit ainsi qu’à la terre :rendez-vous de grès ou de force ; ils répondirent : ″nous nous rendons avec obéissance″. Il en fit alors sept cieux, en deux jours ; Il révéla à chaque ciel sa loi (et son ordre). Nous avons orné le ciel le plus bas avec des luminaires (dont nous avons fait) une protection. Tout cela par détermination du Noble et du Savant suprême". (S41-V9/12) ». [9]

Pour cette création, le Coran nous donne une idée très simple et imagée, de Ses échelles de temps par rapport aux nôtres

« Saches qu’un jour chez ton Seigneur ressemble à mille ans selon votre manière de compter (S22-V47) ». [10]

« Il gère l’ordre depuis le ciel vers la terre. Après quoi, celui-ci remonte vers lui en un jour semblable à mille ans selon votre manière de compter ». (S32-V5) [11]

« Les Anges et le Saint Esprit remontent vers Lui en un jour qui équivaut à cinquante mille ans ». (S70-V4) [12]

En interprétant ces versets, on peut conclure sans grand risque d’erreur, que la terre avait été modelée avant les cieux. Et même dans le cas où elle en fut dérivée, on comprend qu’elle serait au centre. Si elle n’est pas au centre de toute la sphère univers, elle est au moins au centre du bas ciel ; c’est celui qui est, selon le Coran, orné d’étoiles et de galaxies. (S41-V12) [9] et (S67-V5)

Il y a moins de trois mois, j’ai reçu pour le compte du site : merveilles scientifiques du Coran (Réf. 3), un article sous le titre : "Le Coran détermine la vitesse de la lumière". J’ai jugé cet article prétentieux non pas pour ses calculs et ses résultats surprenants, mais pour ses interprétations. Je préfère vous présenter ma critique que j’ai publiée dans le quotidien algérien Al-Watan, afin que vous en jugiez de vous-même.

"Selon une renommée mondiale de l’Ijaz, (défi scientifique du Coran), le Livre Saint de l’Islam aurait "déterminé" pour nous, la vitesse de la lumière, 14 siècles avant Einstein !

Nous savons que le Coran a défini les parts de l’héritage, la période de préservation pour la veuve, les peines à infliger pour les péchés majeurs tels l’adultère, le vol, ou encore le nombre des mois de l’année, …etc. ! Mais dire qu’il avait "Haddada" c'est-à-dire arrêté la vitesse de la lumière, cela parait une hérésie ! Mais, par simple curiosité, j’ai essayé de suivre le calcul savant qui a conduit l’auteur de l’article à cette grande découverte.

C’est avec une grande peine que j’ai réussi à débroussailler dans d’immenses amas de données, historiques, physiques, astronomiques et théologiques, les quelques lignes de calcul, à la fin d’un article de 16 pages, et que je simplifie comme suit :

Durée du jour Astronomique : 23Heures 56min et 4,0906Sec

Parcours lune/jour Km 2152612,269

Parcours/an Km 25831347,23

Parcours en 1000 ans Km 258313472228

Jour lune universel Sec 86164,09966

Mois astronomique jours 27,32166088

Vitesse lune Km/Sec 1,022794272

Vitesse universelle lumière Km/Sec 2997924895

 

Partant du Verset 5 de la Sourate 32 précité [10], l’auteur calcule la distance parcourue par la lune en 1 jour (1tour), en un mois, en 1 an puis en 1000 ans. Et sans dire pourquoi, il divise cette distance par le temps mis par la lune pour faire 1 tour (1jour), et il trouve :

299792,457 Km/sec. Sur mon tableau Excell et avec les mêmes chiffres, je trouve : 299792,499 ! Erreur de calcul me diriez-vous ? Passons sur cette erreur qui est monumentale pour une grandeur physique aussi capitale. La question que tout être sensé devrait se poser est :

Quel rapport peut-il y avoir entre le temps de rotation de la lune sur son orbite en 1 jour, et la vitesse de la lumière qui est une valeur absolue ?

Dans son calcul, l’auteur ne donne aucune réponse claire à cette question. En faisant un effort supplémentaire, et en simplifiant au mieux ce calcul, je crois avoir trouvé la réponse :

En fait, en divisant la distance parcourue par la lune en 1000 ans, soit 25831347228 km, par le temps mis par la lune à parcourir une révolution, soit 86164.09966 sec, on déduit la vitesse avec laquelle la lune aurait parcouru la distance des mille ans en 1 jour. On trouve effectivement que la lune devrait parcourir cette distance à la vitesse proche de celle de la lumière. Jusqu’au début  du siècle dernier, elle était estimée à 300.000 Km/sec. Avec les capacités de calcul moderne on admet le chiffre de  299792,457 (+- 0,0011) Km/sec !

En conséquence, même si le calcul est presque juste, il reste un jeu de cartes ou de dominos qu’Allah n’attend pas de nous, pour faire ressortir les merveilles de son Livre. Celles qui ont un lien direct et sans équivoque avec la science moderne, suffisent amplement à mon avis. La foi n’attend pas le pourquoi ?

Cette question m’amène inévitablement à poser la question suivante :

Admettons que le jour de Mille ans dissimulait la vitesse de la lumière, que voudrait dire alors le Verset (S70-V4) [12] non moins équivoque, qui parle de 50.000 ans.

Les Savants de l’Occident découvriront-ils une vitesse dix fois plus grande que celle de la lumière ? C’est fort possible ! Les Musulmans de nos jours se contenteront-ils encore de jouer le rôle d’interprètes du Coran et de spectateurs de la Science qui défile ?"

P27 : Le Big-bang selon Hubble serait le début du Temps pour l’Univers ; cette idée rejoindrait les Versets qui parlent de la mise en rotation du soleil, de la terre et de tous les éléments du ciel. Ces versets suggéreraient également que ce fut le temps de départ de la création des éléments vivants. Bien que l’ordre de la création ne soit pas obligatoirement celui de l’énumération coranique, le Coran dit :

« (Et) les mécréants n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient soudées et que nous les avions fait éclater ? Et nous avons créé à partir de l’eau toute chose vivante, ne croient-ils donc pas ? Et nous avons placé sur la terre des ancrages afin qu’elle ne les emmène pas à la dérive ; et nous y avons tracé des chemins aux voies nombreuses afin qu’ils se guident. Et nous avons fait du ciel un toit protégé ; mais ils restent indifférents devant nos miracles. Et c’est lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun nageant dans son espace ». (S21-V30/33) ; [2]

« Il a créé les cieux et la terre en toute vérité ; il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit. Puis Il asservit (pour votre besoin) le soleil et la lune, chacun courant pour une échéance déterminée… » (S39-V5) ; [15]

Nous verrons plus loin que la fin du monde et du temps, ainsi que le début de l’éternité commenceront par une explosion, ou plutôt une implosion; il y aura une perte de la pesanteur, donc de la gravité, une mise en boule du soleil, donc une extinction, un ternissement des étoiles et une disparition de la matière.

Nous donnerons plus loin un bref descriptif de ce phénomène appelé par les savants de nos jours, le Big-Crunch.

P28 : Une Théorie est définie comme étant : une règle confirmée par une observation et permettant une prédiction. La théorie, dite également loi de la gravité, s’exprime par exemple par la formule : f=m/d². De cette règle on conclut que le Temps avant le Big-bang n’intéressait pas notre Univers ; sa création aurait eu lieu au temps T de ce Big-bang ou juste après.

A mon sens, la gravité n’est pas seulement une théorie ; selon les Versets précités, elle ferait partie des lois dictés par Dieu à l’Univers, au moment de la sommation : "Soit et il fut" ; toutes les lois et les ordres de chaque ciel et ceux de la terre furent alors dictés. La révolution a commencé au T + x et le bas ciel se tient « sans piliers tel que nous le voyons ».

Et le Coran ne cesse de faire allusion à cette notion de gravité :

Celui qui se livre au polythéisme c’est comme s’il tombait du ciel et qu’il était saisi au vol par des oiseaux ou comme si le vent le précipitait dans un abime profond (S22-V31)

Celui qu’Allah veut guider vers le bon chemin, Il soulage sa poitrine pour (qu’il accepte) l’Islam ; mais lorsqu’Il veut le dérouter, Il fait de sorte que sa poitrine soit étroite et contrainte comme s’il escaladait dans le ciel. (S6-V125)

Vous tous, Ensemble des humains et des djinns, si vous pouvez échapper au-delà des sphères des cieux et de la terre, faites-le ! Vous n’en sortirez que grâce à un pouvoir. (S55-V33)

L’une des plus belles images de la relativité dans le Coran est décrite dans le Verset 88 du chapitre 27 ; pour comprendre au mieux son interprétation autant sur le plan scientifique que littéraire, je vous invite à lire l’article "Les montagnes qui filent" dans le site :

www.merveillescoraniques.net

« Et (lorsque) tu vois les montagnes, tu les crois figées ; en fait elles passent comme les nuages. C’est l’œuvre d’Allah qui a tout perfectionné ; Il est parfaitement au secret de ce que vous faites ». (S27-V33) ; [67]

Le ciel tient ses astres et galaxies en place grâce à ces lignes de force gravitationnelles telle une toile tissée dans toutes les directions. Allah jure par cette belle image que nous constatons aisément aujourd’hui et que nos ancêtres ne saisissaient pas :

« Je jure par le ciel au tissage » … (S51-V7) ; [41]

« Il retient le ciel pour qu’il ne s’écroule sur la terre, si ce n’est sur sa permission ». (S22-V65) ; [42]

« C’est bien Allah qui retient les cieux et la terre afin qu’ils ne disparaissent pas ». (S35-V41) ; [43]

« C’est Allah qui a élevé les cieux sans piliers tel que vous le voyez » ... (S13-V2) [24]

P30 : Dieu a fait évoluer l’Univers selon des lois régulières

A cette règle générale, il faudrait ajouter les exceptions accidentelles telles que : les déluges, les tremblements de terre, les Tsunami et autres accidents imprévisibles. Les miracles que Dieu a offerts aux Prophètes et Messagers pour convaincre, peuvent être comptés comme des dérogations temporaires aux règles et lois générales de l’Univers. Et le Coran de préciser.

« C’est Lui qui possède les cieux et la terre, Qui n’adopta aucun fils, Qui n’a aucun associé dans son royaume ; Il créa tout et l’évalua avec exactitude ». (S25-V2) ; [33]

« Le soleil et la lune (évoluent) suivant un (rythme) calculé ». (S55-V5) ; [34]

« Et la lune, Nous l’avons déterminée sur des positions jusqu’à ce qu’elle revienne (en fin de cycle), comme un vieux régime (de dattes) ». (S36-V39)

« Celui qui fait éclater le jour, fit de la nuit un temps de repos, (Il fit) que le soleil et la lune soient calculés ». (S6-V96).

« Rien n’échappe à ton Seigneur, qu’il soit même du poids d’un grain de poussière, ni plus petit ni plus grand, sur terre ou dans le ciel, sans qu’il ne soit inscrit dans un livre explicite ». (S10-V61)

« Au secret de l’Au-delà, rien ne Lui échappe, qu’il soit même du poids d’un grain de poussière, ni plus petit ni plus grand, sur terre ou dans les cieux, sans qu’il ne soit (inscrit) dans un livre clair ». (S34-V3)

« Jamais tu ne trouveras de changement dans la tradition d’Allah, et tu n’y trouveras jamais d’altération ». (S35-V43)

En dehors des lois permanentes et de la tradition divine, le Coran parle souvent  des phénomènes supranaturels; il les appelle quelquefois des signes, quelquefois des miracles, quelque fois des preuves. Il serait judicieux de donner un tableau résumé, comportant quelques miracles et calamités qui ont frappé les peuples impies de l’histoire :

Messager

Peuple

Calamité

Noé

de Noé

Déluge

Houd

Aad

Vent glacial en tornades

Salih

Thamoud

tonnerre assourdissant et tremblements

Lot

de Lot

Tonnerre assourdissant,

tremblement de terre et grêle d’argile

Chouaïb

Madian

Tonnerre assourdissant et tremblement

Moïse

de Pharaon

Sécheresse, déluge, sauterelles, tiques, grenouilles, sang, peste,

noyade en mer.

 

 

 

Quant aux miracles que Dieu a offerts à ses Messagers pour convaincre, ils sont très brièvement énumérés dans le tableau ci-dessous.


 

Messager

Miracle

Abraham

Survie dans la fournaise

Moïse

Bâton et main blanche, calamités, traversée de la mer …

Jésus

Parole à la naissance, insufflation de la vie dans une statue d’oiseau ; Guérison de muet et de lépreux…

Mohammed

Le Coran.

 

Autant pour les calamités que je qualifie de phénomènes naturels exceptionnels que pour les miracles extraordinaires, je vous invite à lire mes commentaires dans mon ouvrage « La Perle et la Braise » paru chez Publibook, notamment dans le chapitre 2.5.2.

Les Versets qui racontent ces catastrophes, avec plus ou moins de détails sont :

(S7-V70/80) ; (S11-V75/80) ; (S15-V70/78) ; (S23-V35/42) ; (S29-V35/45) ; (S41-V12/17) ; (S51-V30/45) ; (S54-V15/20).Il serait fastidieux de les évoquer ici.

J’ajouterais simplement qu’après la révélation du Coran, Allah a décidé, selon Mohammed (SAS), de ne plus frapper les impies par des calamités, mais par des conflits et des guerres civiles ; le temps des miracles disait le Messager de l’Islam est révolu !

Il existe actuellement deux théories séparées pour l’Univers :

-          Relativité Générale pour l’Infiniment Grand égal ou dépassant 10²4 Km, soit un Million de Milliards de Milliards de Km; ce serait la limite (actuelle) de l’observable.

-          Mécanique quantique pour l’infiniment petit de l’ordre de 10-12 cm, c'est-à-dire au Millionième du Millionième du cm.

Les savants veulent à tout prix trouver une Théorie Unifiée.

Dans le langage coranique, cela ne semble pas nécessaire, puisque chaque ciel ou chaque univers serait géré par ses propres lois. Il existe toutefois des lois communes pour les deux infinis :

a-      Tout a été créé en paire

« Et de toute chose Nous avons créé deux membres d’une paire, si vous pouvez vous en souvenir ». (S51-V49) ; (S3-V36)

« Gloire à celui qui créa tous les couples ; que ce soit de ce que la terre fait pousser, que ce soit en eux-mêmes ou de ce qu’ils ne connaissent pas ».(S36-V63)

A la révélation du Coran, les gens savaient ce que le Livre de l’Islam a rappelé dans plus d’un Verset que les hommes, les animaux, les plantes et tout être se reproduisant, naissent de la fécondation d’une femelle par un mâle. De nos jours on sait plus que cela ; on sait ce que le Verset précité enferme comme secret méconnu jusque-là; ce que nous avons découvert aujourd’hui était relégué à l’au-delà ; ceci n’empêchait pas nos ancêtres de croire aux affirmations du Coran et de lui faire confiance.

Ce qui était mystère du temps de Mohammed est sorti de la sphère de l’inconnu pour faire partie des constituantes de base de la science moderne. Ainsi, au fur et mesure que la connaissance humaine avance, le champ de l’inconnu se rétrécit, celui de l’infiniment petit à l’infiniment grand s’étend et celui de notre connaissance s’élargit d’autant!

Le grand Imam Achhafi’i disait bien: "chaque fois que j’acquiers des connaissances, je me rends compte combien mon ignorance était grande !"

Nous savons donc maintenant que tout a été créé en paire :

Mâle - Femelle

Positif - Négatif

Nord - Sud

Obscurité - Lumière

Mort - Vie

Matière - Antimatière

Existence - Inexistence

Bien - Mal

Ouvert - Fermé

Oui - Non

Etc. ……. - ……..

Nous savons également que la cellule vivante comporte les éléments de sa vie et ceux de sa mort, et les hommes du futur sauront encore plus sur ce qu’Allah a bien voulu nous dévoiler :

« Dis (leurs), l’âme fait partie du secret de mon Seigneur, et il ne vous a été donné que très peu de connaissances ». (S17-V85)

Et par les premiers Versets du livre de la science originelle, révélés au Messager analphabète Mohammed, le Sage Suprême lui rappelle son mot d’ordre de modestie :

« Lis au nom de ton Seigneur qui a créé ; Il modela l’homme à partir d’une adhérence. Lis par le pouvoir de ton Seigneur Le plus généreux, qui a enseigné par le Kalam ; il enseigna à l’homme ce qu’il ne savait pas ». (S96-V1/5)

« Et dis : "Seigneur donnez-moi toujours plus de connaissance ». (S20-V114)

Remarquons au passage que le Coran dit que l’homme est modelé à partir d’une adhérence. Le sens exact de l’expression "adhérence" ne fut saisi au mieux qu’après les dernières découvertes de l’embryologie. Pour en savoir plus, je vous invite à vous reporter au site précité et lire l’article intitulé : "l’Embryologie dans le Coran". Les incrédules pourraient se laisser convaincre par le message écrit dans l’être humain, dans le ciel et dans le Coran ; ces trois livres ont été écrits par le même rédacteur.

b-     Tout bouge

« C’est lui qui créa le jour et la nuit, le soleil et la lune, chacun nageant dans un cosmos ». (S21-V33)

« Il créa les cieux et la terre, (pour une finalité) juste. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit ; et Il asservit le soleil et la lune, chacun courant pour un terme déterminé ; c’est bien Lui le Noble et l’extrêmement Miséricordieux ». (S39-V5)

« Il n’y a pas un animal (qui bouge) sur terre, ni un oiseau qui vole par ses deux ailes, qui ne constituent des communautés comme vous. Nous n’avons rien omis dans le livre (de la création). Un jour, ils seront tous rassemblés devant leur Créateur ». (S6-V38)

Le terme "dabat", pluriel "daouab", signifie "être qui bouge" ; il correspond parfaitement au terme français et anglais "animal" qui s’anime.

« Et (lorsque) tu vois les montagnes, tu les crois figées ; en fait elles passent comme les nuages. C’est l’œuvre d’Allah qui a tout perfectionné ; Il est parfaitement au secret de ce que vous faites ». (S27-V33) ; [67]

« N’as-tu pas vu qu’Allah fait pénétrer la nuit dans le jour et fait pénétrer le jour dans la nuit, et qu’Il a asservi le soleil et la lune, chacun courant jusqu’à un terme défini ? Allah est parfaitement au secret de ce que vous faites ». (S25-V45)

« N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a étendu l’ombre ; s’Il l’avait voulu, Il l’aurait figée. Et nous avons fait du soleil son révélateur ». (S35-V45)

« N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, ainsi que le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, et de nombreuses gens? … ». (S22 -V18)

« Je ne jurerais point par la position des étoiles, car c’est un serment énorme ». (S56-V75)

«Et (lorsque) tu vois les montagnes, tu les crois figées ; en fait elles passent comme les nuages. C’est l’œuvre d’Allah qui a tout perfectionné ; Il est parfaitement au secret de ce que vous faites ». (S27-V33) ; [67]

Nous avons déjà évoqué ces Versets en parlant de relativité ; ils confirment que ces créatures qu’on croit figées ou en mouvement lent par rapport à la terre, se déplacent à des vitesses vertigineuses.Le sitewww.merveillescoraniques.neten parle dans plusieurs articles et notamment dans : "Les montagnes qui filent", "Si ma Galaxie m’était contée" et "Je jure par la position des étoiles".

c-      Tout émet un son, une onde (électromagnétique, optique, sonore …)

« Les sept cieux et la terre ainsi que ceux qui s’y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. C’est certainement Lui Le Clément et Miséricordieux Suprême ». (S17-V44)

« (Je jure) par le ciel et par le martelant ; si tu savais ce que c’est le martelant ? C’est l’étoile qui perce (les ténèbres) ». (S86-V1/2)

Ceci était un mystère pour les fidèles du temps du Messager Mohammed. De nos jours, nous savons que les atomes et les électrons de toute matière, bougent et émettent des sons ; leurs mélodies nous est inintelligible tel que le dit ce Verset. Nous savons également depuis seulement quelques années que certaines étoiles neutroniques dites Pulsars émettent un son tel des marteaux dans le cosmos. Les dernières images captées par la NASA nous indiquent qu’elles sont très brillantes et émettent en 1/10ème de seconde une énergie lumineuse supérieure à celle émise par notre soleil en 150 mille ans !

d- Tout ce qui tourne le fait en rond dans le sens universel :

Astres, galaxies, ovocytes, …tous ces éléments du cosmos sont sphériques et leurs circuits sont des révolutions en contraction ou en extension.

Pour vous épargner des répétitions lassantes, je vous invite à lire dans : www.merveillescoraniques.net les articles « Embryologie » et « Si ma galaxie m’était contée ».

« Il créa les cieux et la terre à juste raison. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit ; Il assujettit le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course pour un terme fixé. C’est bien Lui le Puissant, le Grand Miséricordieux! » (S39-V5)

Notez bien cet enroulement du jour et de la nuit sur la sphère terrestre.

« N’as-tu pas su (l’histoire de) celui qui, parce qu’Allah l’avait fait roi, argumenta contre Abraham au sujet de son Seigneur? Abraham dit: "J’ai pour Seigneur Celui qui donne la vie et la mort". "Moi aussi, dit l’autre, je donne la vie et la mort." Abraham répliqua : "Allah fait venir le soleil du Levant, fais-le donc venir du Couchant." Le mécréant resta stupéfait. Allah ne guide point les injustes ». (S2-V248)

J’aimerais toutefois signaler une subtilité scientifique que peu d’exégèses ont relevée, au sujet de cette notion de relativité, et du sens de rotation universel. Evidemment, ces deux données étaient connues des physiciens et astronomes depuis plus de deux siècles, mais pas de Mohammed et ses contemporains. Dans plus d’un Verset, Allah exhibe les merveilles des levants et des couchants :

-          Une fois il en parle au singulier :

« C’est le Seigneur du levant et du couchant, il n’y a de Dieu que Lui ; fais-en ton tuteur ». (S9-V73 entre autres)

Il s’agirait de levant ou de couchant indéterminé (soleil, lune, étoile quelconque)

-          Une autre fois au duel (spécifique à la langue arabe) :

« (C’est lui) le Seigneur des deux levants et le Seigneur des deux couchants ». (S17-V55)

Ce Verset vient à la suite d’un autre où le soleil et la lune ont été évoqués ensemble.

-          Et une troisième fois au pluriel :

« Je ne jurerais point par le Dieu des levants et des couchants, nous sommes certainement capables ». (S40-V70)

En examinant de très près ces trois ensembles de Versets, on peut affirmer sans grand risque d’erreur, qu’Allah qui jure en fait par son pouvoir, attire notre attention sur le fait que pour l’observateur sur terre, il existe pour chaque astre, plusieurs positions pour son lever et son coucher. Ces positions changent selon ses différents parcours, jour après jour, nuit après nuit et saison après saison. De nos jours, nous savons également que des milliards d’étoiles et de soleils semblables au nôtre, possèdent leurs propres satellites avec plusieurs positions de levers et de couchers. Mieux que cela, certaines étoiles possèdent deux soleils tournant dans sa galaxie. Bref, si le Coran avait parlé des levants et des couchants, c’est que son auteur savait ce que Mohammed, ses contemporains et nous-mêmes ne savions pas avant l’avènement des navettes spatiales !

e- Tout a émergé d’un éclatement: Big Bang, Grain, noyau, zygote, atome …« Dis ! Je demande refuge au Seigneur de l’éclatement ». (S113-V1)

« C’est sûrement Allah qui fait éclater le grain et le noyau, il extrait le vivant du mort et extrait le mort du vivant… Il fait éclater le jour, fait de la nuit un temps de repos, et fait que le soleil et la lune évoluent d’une façon calculée ». (S6-95/96)

« (Et) les mécréants n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient soudés et que nous les avions fait éclater ; et que nous avions créé à partir de l’eau toute chose vivante ; ne croient-ils donc pas? » (S30-V21) ; [2]

Le miracle de ce Verset est triple !

-          Il affirme, ce que la science n’a jamais pu démentir, qu’il existe plusieurs cieux dont le plus bas est orné d’étoiles et de galaxies. Ce ciel est en extension, tel que l’affirme un Verset que nous verrons bientôt.

-          Qu’il n’existe qu’une seule terre, telle que la nôtre

-          Que ce sont les mécréants qui ont découvert et "vu" par l’observation, l’éclatement de la jonction cieux-terre (Big-bang).

f : Tout passe par le cycle : naissance, maturation ou extension, disparition

« Disparaîtront tous ceux qui se trouvent sur elle, (la terre) et ne subsistera que "la Face" de ton Seigneur ». (S55-V26/27)

« Vous les hommes ! Si vous nourrissez un doute sur la Résurrection, sachez que c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence, puis d’un embryon [en partie] formé et [en partie] non formé pour vous montrer [Notre Omnipotence]. Et Nous déposons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis, Nous vous en sortons [à l’état] de bébé, pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurent [jeunes] tandis que d’autres sont remis au plus vil de l’âge, si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient avant. Et tu vois la terre desséchée ; et aussitôt que Nous faisons descendre de l’eau sur elle, elle s’ébranle, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de couples splendides ». ... (S22-V5/7) ; [35]

« A quiconque nous accordons de l’âge, nous faisons dégrader son physique »... (S36-V66)

« … Au contraire ; Nous avons tellement accordé de jouissance à ceux-là ainsi qu’à leurs ancêtres, que leur âge (leur sembla) long. Ne voient-ils donc pas que Nous entamons la terre en la réduisant à ses extrémités ? (croient-ils) qu’ils seront les vainqueurs? » (S21-V44)

« C’est Allah qui a élevé les cieux sans piliers visibles. Il S’est établi sur le Trône et a assujetti le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course pour un terme fixé. Il règle l’Ordre et expose les preuves clairement, afin que vous ayez la certitude sur la rencontre de votre Seigneur ». (S13-V2). [24]

f: Chaque ciel possède ses lois, la théorie unifiée ne semble pas nécessaire pour le Coran (voir ci-dessus).

« Il décréta d’en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa loi. Et Nous avons décoré le ciel le plus bas, de lampes [étoiles] et Nous l’avons protégé. Tel est l’Ordre établi par le Puissant, l’Omniscient ». (S41-V12) ; [9]

Il est vrai que la théorie unifiée que recherchent les savants de nos jours ne s’appliquera qu’à la terre et à son ciel. Pourra-t-on quitter un jour l’espace de notre ciel ? Ce jour n’est pas si tôt ; la théorie unifiée l’est encore moins !

Remarquons que le Coran parle de ciel protégé ou protecteur. La science moderne n’a pu établir cette vérité, que depuis deux siècles. La terre est recouverte d’un ciel protégé contre les rayons cosmiques, les agents destructeurs qui la percuteraient et la dérive vers le néant.

« C’est Lui qui plaça au-dessus d’elle (la terre) des ancrages, Il la bénit et prévit ses ressources alimentaires en quatre jours complets ; celles-ci sont équitablement disponibles pour ceux qui vont à leur recherche ». (S41-V10) [9]

Ce n’est que depuis quelques années seulement que l’on a découvert des planètes constituée d’eau, et d’autres riches en minéraux. Ceci a permis à des savant de penser que la terre à l’origine était un bloc de rocher solidifié sec. Il aurait été percuté pendant des millénaires par des corps célestes lui apportant les éléments de la vie et ses réserves souterraines. Nous constatons que certains arbres fruitiers ne se reproduisent que par greffe ou transplantation ; ceci confirme leur importation sur terre pendant les premiers âges de sa constitution.

« Et Ils te pressent d’accélérer leur châtiment, alors qu’Allah ne manque jamais à sa promesse. Saches bien qu’un jour chez ton Seigneur ressemble à 1000 ans selon votre calcul ». (S22-V47)

« Il gère l’ordre depuis le ciel vers la terre ; celui-ci remonte vers Lui en un jour équivalent à 1000 ans selon vos calculs ». (S32-V5) ; [11]

« Les Anges et le Saint-Esprit montent vers Lui en un Jour équivalent à 50000 ans ; garde bien patience. Ils le voient lointain, Nous le voyons proche ». (S70-V4/6)

Attention ! Les chiffres avancés par le Coran sont souvent donnés à titre indicatif. Les Arabes de ce temps-là ne savaient pas compter au-delà de milliers. Le Coran leur donne une idée sur ses échéances qu’ils voient lointaines, alors que pour Dieu elles sont proches. Cela nous donne par la même occasion une idée des jours de la genèse de l’Univers. Celle-ci s’est accomplie en quatre Jours (ou périodes) pour la terre et en deux pour les six cieux, soit six Jours au total.

Dans sept Versets presque semblables Allah dit avoir créé les cieux et la terre en sept jours. Il mentionne toujours les cieux en premiers.(S7-V5 ; S10-V3 ; S11-V7 ; S25-V59 ; S32-V4 ; S50-V38 ; S57-V4). Ce ne serait donc pas dans l’ordre chronologique de la création, puisque dans le groupe des Versets suivants il donne l’ordre inverse.

« Dis (leur) vous ne cessez de blasphémer face à Celui qui a créé la terre en deux jours, et vous lui associez des égaux, (alors) que c’est Lui le Seigneur des Univers. Puis Il plaça par-dessus (la terre) des stabilisateurs (montagnes), Il la bénit et pourvut sa nourriture en quatre jours ; (cette nourriture) est également disponible pour tous ceux qui vont à sa recherche. Après quoi, Il se dressa devant le ciel alors qu’il était fumée, et lui dit ainsi qu’à la terre :rendez-vous de grès ou de force ; ils répondirent : ″nous nous rendons dociles″. Il en fit alors sept cieux, en deux jours ; Il révéla à chaque ciel sa loi (et son ordre). Nous avons orné le ciel le plus bas avec des luminaires (et nous en avons fait) une protection. Tout cela par détermination du Noble et du Savant Suprême ». (S41-V9/13) [9]

g- La soif de comprendre 

Ce que Hawking éprouve, ainsi que tout homme sensé, tient à la nature humaine induite par l’ordre divin ; les singes et les autres êtres vivants ne ressentent pas la même curiosité, sinon, ceux qui sont arrivés avant nous sur terre de quelques milliards d’années nous auraient devancés dans le cosmos !

« Il enseigna tous les noms à Adam » … (S2-V31)

« Lis au nom de ton Seigneur qui créa, Il créa l’homme d’une adhérence, Lis au nom de ton Seigneur le plus généreux qui enseigna par le Kalam ; Il enseigna à l’homme ce qu’il ne savait pas ». (S96-V1/5)

Il fait l’éloge des savants ; élève leur grade et les compte parmi les meilleurs croyants (S35-V28 ; S58-V11)

h- Mais le savoir humain

Reste infiniment petit et limité à son environnement ; sa méconnaissance du reste est infinie :

« Ils ne cessent de t’interroger sur l’âme. Réponds : "L’âme relève du domaine de mon Seigneur" ; et il ne vous a été donné que peu de connaissance ». (S17-V85)

Cette pile d’énergie mystérieuse que l’homme cherche et n’a pas pu cerner depuis des millénaires, anime tout être issu de l’eau. Elle anime notamment l’animal dès la fin de sa conception au sein de sa mère et excite son souffle ; elle fait bouger l’oiseau ou l’insecte dès qu’il est capable de faire éclore son œuf. C’est la seule constituante du corps qui fait la différence entre le vivant et le mort. Une fois qu’elle s’envole, elle est irremplaçable. Ni l’électron, ni le photon, ni l’aimant, qui excitent pourtant certains corps morts pour les faire bouger, ne peut réanimer un cadavre, une fois sa mort certaine. Le mécréant le plus réfractaire à l’idée d’un Dieu créateur, reste impuissant, perplexe et troublé devant la mort d’un être surtout s’il lui est cher ! Seul son orgueil et son amour de la vie l’empêchent de reconnaître la vérité.

« Ils n’en ont aucune certitude ; ils ne font que suivre le doute, alors que le doute ne peut en aucun cas suffire pour la vérité ». (S53-V28)

En fait, dans plus d’une centaine de Versets coraniques, il est demandé à l’homme d’écouter, d’observer, de réfléchir et de méditer sur toutes les créatures, mais jamais sur l’essence du créateur car il est incapable de le cerner.

P32 : La théorie de Darwin est foncièrement fausse

Elle n’a ni loi, ni observation, ni prédiction. Les singes n’ont pas évolué pour la survie comme l’homme ! Ils sont restés singes depuis des millénaires et le resteront encore jusqu’à la fin des temps ; ils ne présentent aucun signe d’évolution, ni dans leur gênes, ni dans leur comportement, ni dans leur intelligence. Comme toutes les théories existentialistes ou matérialistes, l’évolutionnisme ne vise qu’à remettre en cause Dieu et sa création, pour échapper croit-on à sa loi. Les dernières découvertes génétiques ont prouvé que nous descendons tous d’un seul homme. Les fascistes et les historiens doivent revoir leurs concepts, le site suivant devrait les ramener à des notions plus rationnelles.

http://www.lepoint.fr/actu-science/histoire-de-l-homme-nous-sommes-tous-des-arabes-27-01-2012-1424481_59.php.

En évoquant cette question de l’évolutionnisme, je voudrais mentionner que le Coran ne semble pas l’exclure, puisqu’il dit dans l’un de ses Versets :

« Qu’est-ce qui vous prends pour que vous n’accordiez pas à Allah le respect (que vous lui devez), alors qu’Il vous a créé par étapes ; n’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés ? Il y a placé la lune comme lumière et le soleil comme cierge ; et c’est Allah qui vous fait pousser de la terre comme une plante ; puis Il vous y renvois et vous en fait ressortir avec certitude ». (S71-V13/18)

Cela peut s’interpréter de deux manières différentes :

1-      Que l’homme se nourrit des produits de la terre et grandit.

Je vous invite à ce propos de lire dans notre site www.merveillescoraniques.net les articles "l’homme la plante", "les fruits au Paradis", "la Pharmacie de Dieu" et d’autres articles sur la nature humaine.

2-      Qu’il a été créé de la terre, d’une argile sonnante, d’une argile vaseuse pourrie et a dû passer par différentes étapes de transformation avant de recevoir le souffle de son Créateur.

3-      Je dois mentionner également que lorsqu’Allah a parlé des peuples maudits qu’il a dénaturés, Il dit les avoir transformés en singes ou en porcs. Ceci ne me semble pas fortuit ; en effet, selon les évolutionnistes, les animaux les plus proches de l’homme sur le plan morphologiques, seraient ceux-là.

« Dis-leurs : "voulez-vous que je vous informe qui aura chez Allah une récompense pire que celle-là ? Ce sont ceux qu’Allah a maudits et frappés de sa colère ; Il en a fait alors des singes, des porcs et des tyrans adorateurs d’idoles ». (S5-V60)

« Vous avez bien su ce qui est arrivé à ceux qui avaient transgressé le Sabbat ; nous les avons sommés alors :"soyez singes vilains" ». (S2-V65)

« Lorsqu’ils violèrent (par orgueil) ce qui leur avait été interdit, nous les avons sommés alors : "soyez singes vilains" ». (S7-V166)

P35 : Loi 1 et 2 de Newton :

Au temps où les sciences savaient peu du phénomène de la Gravité, le Coran avait averti ses croyants de son existence. Citons à titre d’exemples :

« Vous ensemble des djinns et des humains, si vous pouvez passer à travers les sphères des cieux et de la terre, faites-le ! Vous ne pouvez passer outre, qu’au moyen d’une puissance ». (S55-V33)

« … Car quiconque associe à Allah (une idole), c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond ». (S22-V31)

« N’as-tu pas vu qu’Allah a asservi pour vous tout ce qui est sur terre ainsi que les vaisseaux qui voguent sur la mer par Sa loi? Il retient le ciel afin qu’il ne tombe sur la terre, sauf si Dieu le permet. En fait, Allah est plein de bonté et de miséricorde pour les hommes ». (S22-V65)

Dans le Verset ci-dessus on décèle une allusion à la concentricité de l’Univers autour de la terre "foyer des cieux" et à la loi de la gravité qui retient les éléments célestes pour qu’ils ne s’écroulent sur elle. Il fait également allusion à la loi d’Archimède qui permet aux objets légers, tel les vaisseaux, de flotter sur l’eau des mers et des rivières.

P37 : La balle de ping-pong rebondit à la verticale dans le train pour le joueur et retombe quelques mètres plus loin pour l’observateur sur les quais. Cette expérience symbolise et résume toute la loi de la relativité. Le Coran l’exprime autrement :

« Je ne jurerais point par la position des étoiles ». (S56-V75)

Dans ce Verset, Allah a juré par la position des étoiles alors qu’Il a juré dans d’autres par les étoiles, le soleil, le ciel …etc.

Ceci nous permet de comprendre que ce que nous voyons en fait, ce ne sont pas les étoiles, mais leur image dans leur position au moment de l’observation. Nous savons maintenant que certaines étoiles sont mortes depuis des milliards d’années, mais leur lumière nous parvient encore à ce jour. Je vous invite à ce propos à lire dans www.merveillescoraniquesl’article intitulé : « les montagnes qui filent » ; il explique scientifiquement le Verset suivant :

«Et (lorsque) tu vois les montagnes, tu les crois figées ; en fait elles passent comme les nuages. C’est l’œuvre d’Allah qui a tout perfectionné ; il est parfaitement au secret de ce que vous faites ». (S27-V33) ; [67]

P43 : temps et position (lieu) d’un évènement relatif fig. 31 p 117

Comme tous les Livres célestes, le Coran attache une importance capitale à la dimension temps dans la vie de l’homme et de l’univers. Nous avons déjà cité quelques exemples et nous en citerons d’autres sur les échéances arrêtées pour les existences d’ici-bas. Seul l’au-delà est éternel. Nous verrons quand nous évoquerons les phénomènes de la disparition de l’univers (Big Crunch), comment les lois de notre univers céderont leur place à celles de l’éternité. Disons simplement que ce qui avait généré la dimension temps dès la création de notre univers, c’était la mise en mouvement et surtout en rotation de ses éléments depuis l’éclatement de la soudure (selon l’expression coranique). Cette rotation intéresse autant l’infiniment petit (grain de poussière ou plus petit encore selon le terme coranique), que l’infiniment grand (galaxies et leur voûte en expansion). Pour nous, les indices du temps sont donnés par le soleil, la lune, les étoiles, la nuit, le jour, la lumière, les ténèbres, les levants, les couchants, les douze mois de l’année, et le mouvement relatif universel.

Notons au passage que les éléments de mesure du temps que le Coran a mentionnés sont : l’éclair, le clin d’œil ou moins, qui représenterait la fraction de seconde, l’heure, le jour, le mois et l’année. Pour nous donner une simple idée des phénomènes de l’au-delà, il dit qu’un jour chez Allah ressemble à 1000 ans, ou dans un autre Verset à 50000 ans selon notre calcul. Il va sans dire que dans la langue arabe, comme dans de nombreuses langues primitives, la distance est exprimée par le temps que met un voyageur (caravane notamment), pour traverser cette distance. La Mecque est à une semaine de Médine par exemple.

P44 : unité de longueur : 1m = 3335640952 10-6 s ou seconde-lumière 

Comme de notre temps, la dimension distance et temps se confondent ; les scientifiques disent maintenant

La terre est à 8,19 min lumière du soleil

Alger à 2 h d’avion de Paris

En parlant des miracles qu’Allah avait offerts à Salomon le Coran dit :

« Nous avons soumis à ses ordres le vent qui courait en douceur là où il se dirigeait (S28-V36) ».

Et il ajoute : « et à Salomon, nous avons donné (le pouvoir) sur un vent dont le parcours à l’allée est d’un mois, et le retour d’un mois ». (S34-V12).

Cela veut dire que Salomon pouvait transmettre ses ordres par le vent (ondes sonores), à vitesse douce (10 à 30 Km/h) aux limites de son royaume, à quelques milliers de Km.

Dans la langue arabe, et à l’unanimité des exégètes, les mille ans évoqué ci-dessus, ne représentent donc pas un temps, mais la distance qu’on peut parcourir pendant ce temps selon notre calendrier.

Etant donné que le calendrier du temps de la révélation était en mois et en année lunaire, certains physiciens ont évalué ces mille ans en passant par la distance parcourue par la lune, et ont trouvé qu’ils expriment exactement la vitesse de la lumière, soit 299792,458 Km/sec. Si ce chiffre ne semble pas avoir, à mon avis, une signification particulière, il correspond néanmoins à la vitesse la plus élevée actuellement connue par les sciences modernes. Il expliciterait mieux le Verset qui semblait un mystère :

« Il gère l’ordre depuis le ciel jusqu’à la terre ; après quoi cet ordre remonte vers lui en un jour équivalent à 50000 ans selon votre décompte ». (S32-V5/6) ; [11]

Ne voulant pas spéculer sur ces notions de l’au-delà, je dirais simplement qu’Allah semble vouloir nous donner une idée de l’infinité de sa création et de la petitesse de notre terre.

Coïncidence ou volonté divine non exprimée, cela nous oblige à croire que celui qui a écrit le Coran n’est certainement pas le Messager analphabète Mohammed !

P44-45 : Les coordonnées d’un point dans l’espace terrestre s’expriment par les grandeurs : (x,y,z) ou (Latitude, longitude, Altitude) ; elles s’expriment dans l’espace par les coordonnée relatives au soleil aux étoiles ou aux axes des orbites, aux galaxies …

« C’est Lui qui a fait du soleil un éclairage et de la lune une lumière. Il l’a déterminée selon des positions afin que vous sachiez le nombre des années et que vous sachiez calculer ». (S10-V5)

« Et Nous avons fait de la nuit et du jour deux merveilles ; nous avons effacé la merveille de la nuit et nous avons fait que celle du jour soit visible afin que vous alliez à la recherche des générosités de votre Seigneur, que vous sachiez le nombre des années et que vous sachiez compter; Nous avons ainsi explicité toute chose ». (S17-V12)

« Il jeta sur terre des ancrages de crainte qu’elle ne vous emmène en dérive ; (Il y pourvoit également) des fleuves et des chemins afin que vous puissiez vous orienter, et des repères. Et c’est bien avec les étoiles qu’ils se guident ». (S16-V16)

De ces trois Versets, nous concluons que selon le Coran, le calendrier le plus sûr est le calendrier luni-solaire, et que sans l’alternance du jour, période de gain de la vie, et de la nuit, période de repos, l’homme n’aurait jamais su compter son temps. Les montagnes, les fleuves et les étoiles sont toujours des repères pour le voyageur terrestre, pour la navigation aérienne et spatiale.

P48 : Fig. 2.6 : Pour la terre, l’évènement soleil apparait dans le cône futur, 8 min plus tard.

Rappelons encore une fois qu’Allah a juré par la position des étoiles. Qu’il s’agisse du soleil ou des autres étoiles, ce que nous voyons à un instant T c’est leur image, compte tenu de leur vitesse de déplacement et de la vitesse de la lumière émise. Cela ressemble à un avion supersonique que nous entendons au-dessus de notre tête alors qu’il est plus loin du fait de la lumière qui reflète son image ; celle-ci nous parvient plus vite que celle du son qu’il émet.

Inutile de préciser que dans ce que nous ne voyons pas, nous devons inclure, le futur, le passé inconnu et l’invisible non encore découvert ; notre ignorance de ce qui se passe entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, est toujours infinie !

Rien ne va plus vite que la lumière, croyons-nous ; celui qui a créé la lumière peut faire plus vite.

Le Coran tente de nous donner une idée de certaines vitesses dépassant notre imagination :

« (Pour le déclenchement) de la Dernière Heure, l’ordre ne nécessitera que le temps d’un clin d’œil éclair, ou plus rapide encore ». (S16-V77)

« Notre ordre ne consiste qu’en un seul (mot), de la durée d’un clin d’œil éclair ». (S54-V50).

Il y a ou il y aura donc plus vite que la lumière. Cela se passera au moment du grand désordre qui mettra fin à notre Univers.

P50-51 : La géodésique : lumière des étoiles déviée par la masse du Soleil : Fig. 2.9.

Sous peine de me répéter encore, disons que pour le Coran, nous ne voyons que les images des objets célestes selon leur position au temps t de l’observation.

p52 : En relativité générale, l’horloge va plus vite en haut d’une tour qu’en bas ! La masse de la terre ralentit le temps. Si l’Energie Lumière augmente, sa fréquence augmente donc le Temps T diminue.

Le Coran fait allusion à cette notion de la masse de la terre augmentant au fur et à mesure que l’on y pénètre en profondeur ; à la dernière heure, le Big Crunch provoquera un tremblement de terre destructeur et une perte de la pesanteur. Le tableau en fin d’exposé résume les principaux évènements universels d’alors ; Je ne mentionnerais ici que deux Versets significatifs :

« Lorsque la terre sera secouée de sa secousse, et qu’elle éjectera ses matériaux lourds, … ». (S99-V1/4)

« La sonnante, si tu savais ce qu’est la sonnante ; ce jour-là, les gens seront comme des papillons éparpillés de partout, et les montagnes seront comme de la laine cardée… ». (S101-V5)

P53 : Paradoxe des jumeaux : On vieillit sur terre et on rajeunit dans le Ciel !

Au paradis tout le monde a vingt ans ! Nombreux sont les Versets coraniques qui décrivent le bonheur de la vie éternelle ; il est inutile de les rappeler !

Ce qui arrive dans l’espace affecte tous ses éléments

Univers dynamique en expansion : rappelons encore une fois ce Verset exceptionnel :

« Et le ciel nous l’avons bâti d’une main forte et nous sommes en train de l’étendre sans cesse et avec détermination ». (S51-V47) [4]

P54- En Relativité Générale l’Univers a commencé à un instant et pourra finir.

Nous avons vu que le Coran mentionne sans équivoque cet enclenchement brutal de l’univers par un Big-bang et donne quelques précisions sur l’évolution de la création sur des milliards d’années :

1-      Soit et il fut (S2-V117) ; (S3-V47) ; ….

2-      Eclatement de la soudure : (S21-V30)

3-      Expansion ! (S51-V47)

4-      L’eau (S21-V30)

5-      La terre (S41-V9/12). [9]

6-      Les cieux (S41-V9/12). [9]

7-      Le bas ciel (S41-V12) [9] et (S67-V5)

8-       Le Big-Crunch : voir les éléments surlignés sur le tableau récapitulatif.

P60- En 1929 Hubble découvrit que plus une galaxie est loin, plus vite elle s’éloigne, il en conclut que l’Univers est en extension. (Voir point 3 ci-dessus).

P62- Détecteur centimétrique : l’Univers en extension dans toutes les directions.

Le Coran confirme la sphéricité de l’univers ; son extension ne peut donc se faire que dans toutes les directions ; rappelons les Versets cités ci-dessus : (S51-V47) ; (S39-V5)

P64 : La Terre est au centre de l’Univers. Dans de nombreux Versets, la terre est couplée au ciel ; ce dernier est très souvent mentionné au pluriel (les cieux), alors que la terre est toujours au singulier.

« C’est Lui qui a créé pour vous tout ce qu’il y a sur terre ; après quoi, Il s’est installé face au ciel et Il l’a perfectionné en en faisant sept cieux ». (S2-V29)

Plus que tous les autres Versets, celui-ci indique clairement que la terre a été crée en premier.

« Nous avons créé au-dessus de vous sept étages, et Nous ne sommes point inattentifs à l’égard des créatures ». (S23-V17)

Seul le bas ciel au-dessus de nos têtes avec toutes ses galaxies serait asservi pour nos besoins, ainsi que toute la terre et son environnement ; tout ceci nous est accessible, du moins par l’observation. Mais les six autres cieux autour ou au-dessus du nôtre, restent du domaine de l’au-delà.

NB : Il est très possible que le Coran entende par les cieux asservis pour nous, les différentes galaxies du bas ciel ; il lui arrive souvent d’utiliser la forme pluriel pour un ensemble au singulier.

« Il a asservi pour vous tout ce qu’il y a dans les cieux et la terre ; (en don) de sa part ; Il y a là des preuves pour les gens qui réfléchissent ». (S45-V13)

« Dis (leur) vous ne cessez de blasphémer face à Celui qui a créé la terre en deux jours, et vous lui associez des égaux, (alors) que c’est Lui le Seigneur des Univers. Puis Il plaça par-dessus (la terre) des stabilisateurs (montagnes), Il la bénit et pourvut sa nourriture en quatre jours ; (cette nourriture) est également disponible pour tous ceux qui vont à sa recherche. Après quoi, Il s’installa face au ciel alors qu’il était fumée, et lui dit ainsi qu’à la terre :rendez-vous de grès ou de force ; ils répondirent : ″nous nous rendons obéissants″. Il en fit alors sept cieux, en deux jours ; Il révéla à chaque ciel sa loi (et son ordre). Nous avons orné le ciel le plus bas avec des luminaires et nous en avons fait une protection. Tout cela par détermination du Noble et du Savant suprême ». (S41-V9/12) [9].

Le Coran nous confirme ici que la terre créée en premier serait au centre des différentes sphères de l’univers.

« C’est Allah qui a créé sept cieux et de la terre (il en a fait) pareil ; l’ordre descend entre eux ; sachez donc qu’Allah est capable de tout et qu’Allah est parfaitement au courant de tout ». (S65-V12)

Ce Verset a suggéré à certains géologues que la terre serait également constituée de sept couches entre écorce et magma ; pour d’autres, il s’agirait des sept couches de l’atmosphère au-dessus de la terre. Je vous renvoie à ce sujet à l’article du site www.merveillescoraniques.net intitulé : "si ma galaxie m’était contée"

« Lui qui créa la mort et la vie, pour vous mettre à l’épreuve, (et voir) qui d’entre vous fera le mieux ; et c’est Lui l’Omniscient le Miséricordieux Suprême ; Lui qui créa sept cieux superposés ; tu ne verras aucune irrégularité dans la création du Clément Suprême. Regarde de nouveau, vois-tu la moindre faille »? (S67-V3/5) [13]

Il s’agit donc bien de sphères superposées.

« Ne voyez-vous pas comment Allah a créé sept cieux superposés ; Il y plaça la lune comme éclairage et Il y plaça le soleil comme cierge ». (S71-V15) ; [14]

La lune éclaire et le cierge brûle ; il rayonne de la lumière et de la chaleur tout en se consumant. Sa durée de vie est limitée "à une échéance déterminée" comme le dit le Coran et tel que le confirme la science moderne.

P65- 3 modes d’extensions dans des limites finies:

Lent : 0 - max – 0

Grande vitesse sans arrêt

Vitesse moyenne sans arrêt

Le Coran a précisé sans équivoque que l’extension de notre univers est du premier modèle : 0-max-0. Lisons :

« Il créa les cieux et la terre, (pour une finalité) juste. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit ; et Il asservit le soleil et la lune, chacun courant pour un terme déterminé ; c’est bien Lui le Noble et l’extrêmement Miséricordieux ». (S39-V5) 

Il annonce à mon sens le Big-crunch en ces termes :

« Ce jour-là, Nous replierons le ciel telle la couverture pour un livre ; comme Nous avons commencé la première création, Nous la referons. C’est une promesse que Nous devons tenir ; Nous l’exécuterons certainement ». (S21-V104) ; [16]

L’univers va donc bien vers une fin, tel que nous l’avons indiqué dans le tableau ci-dessous.

P68- Big Bang et extension :

Voir ci-dessus(S21-V30) et (S51-V47). 

P69- L’église a adhéré à la théorie du Big Bang en 1951

Le Coran l’avait annoncée il y a 14 siècles ! ((S21-V30)

P72- Trou noir

J’ai tenté de donner sur le site www.merveillescoraniques.net une explication de ce que le Coran appelle : "celles qui se logent, courent très vite et se cachent". Certains commentateurs y ont trouvé une allusion aux trous noirs :

« Je ne jurerais point par les (étoiles) qui se gitent, qui courent et qui s’abritent. (S81-V15) », [17]

« (Je jure) par l’étoile lorsqu’elle s’effondre ». (S53-V1) ; [18]

Les premiers exégètes ignoraient que des étoiles passent par différents stades de vie : elles s’effondrent, se transforment en naines, en géantes rouges en pulsars en trou noir ou s’éteignent simplement. Ils ont attribué cet effondrement à l’explosion de l’univers de la Dernière Heure. Maintenant nous savons que ce phénomène rentre dans le cycle de vie de milliers d’étoiles.

P76- Déterminisme scientifique : l’univers est en pilotage automatique, Dieu intervient d’une façon apparente pour nous, au démarrage, à l’arrêt et en période d’incident (création, mort, accident, catastrophe, miracle, …). En dehors de ces périodes de "turbulence", l’univers suit son cours selon la loi et l’ordre initial "soit et il fut". Rappelons encore une fois cette détermination initiale des cieux et de la terre :

« Il révéla à chaque ciel sa loi (et son ordre). Nous avons orné le ciel le plus bas avec des luminaires et nous en avons fait une protection. Tout cela par détermination du Noble et du Savant Suprême ». (S41-12). [9]

« Allah sait ce que porte chaque femelle, ce que renferme (jalousement) chaque matrice, de combien elle croit. Et chez-Lui tout est fait par proportion déterminée ». (S13-V8)

« Celui à qui appartient le royaume des cieux et de la terre ; Il n’adopta aucun fils, Il n’a aucun associé dans son royaume ; Il créa toute chose et la détermina avec exactitude ». (S25-V2) ; [33]

« Le soleil et la lune (évoluent) par détermination ». (S55-V5)

Il faudrait rappeler à ce sujet que le physicien américain Huge Royce a écrit un livre intitulé "The Fingerprint of God" (l’empreinte du doigt de Dieu) dans lequel il a étudié 64 propriétés naturelles de la terre et de son environnement. Le moindre déséquilibre de l’une de ces propriétés, met en danger l’existence de notre planète et celui de ses êtres vivants. Je ne citerais que quelques-uns, pour comprendre que l’Intelligence Suprême qui a créé cet univers, le gère parfaitement et maintient son équilibre jusqu’au jour où Elle voudra le rompre pour y mettre fin, tel que le disent tous ses Livres saints.

1 – Gravité

Plus forte : elle retiendrait en atmosphère plus d’ammonium et de méthane

Plus faible : la terre perdrait une grande quantité de son eau et deviendrait un désert.

2- Distance du soleil

Plus grande : la terre deviendrait un bloc de glace

Plus petite : elle se calcinerait

3- Epaisseur de l’écorce

Plus épaisse : elle absorberait trop d’oxygène et la vie disparaitrait

Plus mince : elle serait détruite par une activité volcanique importante

4- Cycle de rotation

Plus long : les écarts de températures entre le jour et la nuit deviendraient excessifs

Plus court : la vitesse des vents serait excessive

5- Champs magnétique

Plus fort : les tempêtes électromagnétiques seraient plus violentes

Plus faible : la protection contre les radiations cosmiques serait insuffisante

6- Rapport oxygène/azote

En excès : le rythme de la vie serait trop rapide

En défaut : le rythme serait trop lent

7- Rapport Co2/H2o (humidité) dans l’air

En excès : la température de la planète s’élèverait, les glaces fonderaient et les continents seraient submergés ; la pollution actuelle agit dans ce sens.

En défaut : la température baisserait et les océans se gèleraient

8- Quantité d’Ozone

En excès : les températures baisseraient très vite

En défaut : les températures s’élèveraient, les êtres vivants mourraient par radiation cosmique UV.

Il est intéressant de voir également :

"The IncredibleDesign of the Earth and Our Solar System":

http://www.godandscience.org/apologetics/designss.html

Dieu intervient au besoin par miracle ou calamité :

Lorsque Marie objecta à l’Ange Gabriel qui allait lui donner son enfant par miracle :

« Comment pourrais-je avoir un garçon alors qu’aucun être humain ne m’a touchée, et je ne fus jamais prostituée » ? (S19-V20)

Elle raisonnait selon la loi naturelle de la conception humaine.

L’Ange répliqua :

« C’est ainsi que ton Seigneur a dit :"c’est chose facile pour moi ; et Nous voulons en faire un miracle pour les gens, et une grâce de notre part "; ce fut donc un ordre accompli »! (S19-V21).

Lorsque le Messager Abraham (AS) fut jeté dans la fournaise, La loi naturelle aurait fait qu’il soit brûlé vif comme tout être vivant ; mais Dieu en avait décidé autrement. Il intervint par miracle :

« Nous ordonnâmes : "O feu ! Soit fraicheur et salut pour Ibrahim ». (S21-V69)

Abraham fut sauvé.

Pour aider Moïse dans sa mission impossible, Allah offrit neuf miracles, parmi lesquels le bâton reptile et la main blanche (S27-V10/12). Pour en savoir d’avantage, je vous invite à lire mon ouvrage "La perle et la Braise" le chapitre miracles et calamités.

Quant au Christ, ses miracles ont commencé à la conception :

« L’exemple d’Aïssa (Jésus) chez Allah est exactement comme celui d’Adam ; Il le créa à partir de la terre ; puis Il lui ordonna d’être et il fut ». (S3-V59)

« Et le jour où Allah dit à Aïssa fils de Marie : "évoque le bien que Je t’ai fait ainsi qu’à ta maman : Je t’avais secondé par le Saint Esprit ; tu parlais aux gens dans le berceau, puis adule ; et Je t’ai enseigné alors le Livre et la sagesse, la Bible et l’Evangile. Tu fabriquais sur ma permission avec de la terre, une forme d’oiseau ; puis tu soufflais dedans et elle devenait oiseau sur ma permission. Et tu guérissais le muet et le lépreux, sur ma permission ; et tu ressuscitais les morts sur ma permission, … ».

Ainsi, selon le Coran, Dieu intervient en fait instantanément  et à tout moment, sans nous en rendre compte:

« Ceux qui sont dans les cieux et la terre L’implorent. Il accomplit Chaque jour une œuvre nouvelle ». (S55-V29)

« Il gère l’ordre depuis le ciel vers la terre ». (S32-V5).

« Il vous modèle dans les utérus comme il le veut ». (S3-V6)

Il décide des sorts, des âges, de la vie, de la mort, de ce que nous appelons la chance et le hasard :

« Et il n’y a pas la moindre feuille qui tombe, ni aucun grain dans les ténèbres de la terre, ni aucun objet humide ni sec, sans qu’Il ne soit inscrit sur un livre précis ». (S6-V59)

« Il n’arrive aucune calamité sur terre ou en vous-même, sans qu’elle ne soit inscrite dans un livre avant que Nous l’ayons créée... ». (S57-V22)

Il révèle, Il inspire, Il manipule au niveau des cerveaux, des cœurs, des cellules, des gènes, des ADN, des spermes, des ovules et d’autres évolutions vivantes ou inertes. Il décide des formes, des teints, des sexes et de l’hérédité.

A suivre ...

UA-59326506-1